Comment pêcher le sandre ? Top 5 des techniques de pêche.

Vous rêvez de pêcher le sandre avec succès et devenir un véritable expert dans ce domaine ? Vous êtes au bon endroit ! Dans cet article, nous allons vous révéler les techniques et astuces les plus efficaces pour savoir comment pêcher le sandre comme un pro. Que vous soyez un débutant ou un pêcheur confirmé, nos conseils vous aideront à améliorer vos prises et à repérer les meilleurs spots pour attraper ce poisson convoité. Alors, préparez votre matériel et plongez avec nous dans l’univers fascinant de la pêche du sandre.

Bien que très recherché en période hivernale, le sandre peut se pêcher toute l’année hormis durant sa période de reproduction. Poisson qui sera facile à attraper un jour et impossible à faire mordre le lendemain, cette caractéristique fait de lui une cible pour les passionnés de challenge lorsqu’il faut trouver le bon pattern. Piètre combattant en hiver il se révèle pourtant un bon poisson de sport lorsque les eaux se réchauffent.

Techniques de pêche du sandre

Le sandre se pêche au leurre et aux appâts naturels, que ce soit du bord ou en embarcation. Il aime les structures marquées comme les enrochements, les vieux chemins, les vestiges submergés et généralement il fuit les fortes luminosités. Mordant quelquefois par accident aux poissons nageurs il est le plus souvent recherché au leurre souple avec différentes techniques qui utilisent toutes les possibilités d’animations de ce leurre. Les amateurs de pêches fines et tactiles peuvent le traquer avec de petits leurres en drop shot. En hiver lorsqu’il gagne les fonds, il mordra bien sur des leurres métalliques à jigger comme le célèbre Jigging Rap ou des  cuillers profilées. Il répond aussi très bien aux animations rapides et saccadées  engendrées par le plomb palette. Beaucoup de pêcheurs le recherchent au vif au posé. S’il est possible de le pêcher avec des cannes à vifs pour le brochet, sa pêche sera rendue plus confortable avec des cannes anglaises et des montages plus fins. Avec lui pas besoin d’employer des bas de lignes armés, ses dents ne coupent pas le nylon.

Voyons rapidement quelques techniques de pêche du sandre parmi les plus efficaces.

Comment pêcher le sandre aux leurres souples

Pêche du sandre en linéaire

La pêche en linéaire utilise dans sa grande majorité des shads que l’on va ramener en cranking près du fond. Son efficacité est incontestable et elle se révèle redoutable en embarcation lorsqu’on fait suivre le fond à son leurre. La subtilité de cette pêche est qu’elle demande de bien connaitre les fonds pêchés pour que le leurre nage au dessus en prenant le moins souvent contact avec ce dernier. On utilise généralement des têtes plombées pointues dites « nageuses » qui permettent au leurre de descendre plus vite et de nager assez profondément. Les dernières avancées technologiques avec les sondes live permettent de pêcher en linéaire quasiment à vue un poisson repéré au sondeur.

Pêche du sandre en verticale

La pêche en verticale se pratique exclusivement en embarcation, que ce soit en bateau ou en float tube. Cette pêche met en œuvre le moins de mouvement possible et ce n’est que la vitesse de la dérive due au vent ou au moteur qui animera le leurre souple. Généralement on pêche bien à l’aplomb de sa canne mais quelquefois avec un vent fort la bannière prend un angle en diagonale et le leurre pêche alors plus loin de l’embarcation, ce qui peut se révéler plus productif que la verticale pure. Les têtes plombées employées sont les modèles ronds, football ou sabots, ces dernières permettent de présenter un leurre comme s’il se nourrissait sur le fond. L’usage d’un sondeur est indispensable pour bien découvrir la présence des poissons et se maintenir dans la bonne profondeur où ils se tiennent.

Pêche du sandre à gratter

Sous cette appellation se cache une pêche subtile inspirée du mort manié que les anciens connaissent bien. Il s’agit d’une pêche de poste ou le contact avec le fond est primordial. Le principe est de faire bondir le leurre par petits bonds sur le fond afin de figurer un poissonnet à l’agonie ou une écrevisse se déplaçant. Les têtes plombées articulée ou les montages Cheburashka se révèlent supérieurs en efficacité face aux têtes plombées classiques. Il s’agit d’une pêche tactile où la touche pourra être très discrète.

Pêche du sandre au drop shot

Lorsque les sandres semblent bouder les leurres et les animations classiques, le drop shot permet souvent de les décider à mordre. Cette pêche utilise une position du leurre situé au dessus du plomb, on pêche bannière tendue en animant sur place le leurre par de petits relâchés puis on lui fait faire un bond et on recommence le manège. Toutes les formes de leurres souples peuvent se prêter à cette animation mais les forme slugs ou finess qui envoient des vibrations plus subtiles sont plus appropriées.

Comment pêcher le sandre avec des leurres métalliques

Pêche du sandre au leurre à jigger

Comme tous les percidés le sandre est attiré par tous les leurres qui se dandinent sur le fond, le mouvement saccadé semble irrémédiablement l’attirer. Parmi tous les leurres métalliques qui sont parfait pour ces animations on citera la cuiller à jigger sous toutes ses formes, le Jigging Rap et le plomb palette. Tous ces leurres peuvent être utilisés depuis le bord en lançant et en effectuant des ferrages secs de petite amplitude mais la plupart du temps on officie en bateau sous la canne pour une raison de confort et surtout pour moins s’accrocher sur le fond. Le plomb palette peut voir son hameçon se garnir d’un octopus ou de plumes pour plus d’attrait mais ce n’est pas nécessaire, il semble se suffire à lui-même.

Comment pêcher le sandre au posé au vif

Généralement on pêche le sandre en plombée car ce poisson a la réputation d’être méfiant et de relâcher sa proie s’il sent la moindre résistance. D’expérience cette affirmation n’est pas fondée, le sandre n’est pas plus ni moins méfiant qu’un brochet. A l’heure actuelle on peut profiter des cannes conçues pour le feeder et des petits moulinets débrayables qui donnent plus de plaisir durant le combat. Au bouchon il faudra penser à laisser évoluer le vif près du fond car le sandre renâcle souvent à monter dans la couche d’eau pour mordre. En plombée le bas de ligne en simple nylon assez fin sera long d’au moins 1m, cette petite longueur permettra au sandre d’engamer le leurre sans sentir la résistance et vous donnera une seconde ou deux de plus pour le ferrage, l’hameçon se piquera alors au bord de la gueule.

Comment pêcher le sandre au fireball

Le fireball est une variante de la verticale avec un vif à la place du leurre souple. On utilise des têtes plombées spéciales, ce sont elles qui ont donné leur nom à la technique. Ces têtes plombées généralement assez lourdes possèdent  une hampe courte faite seulement pour être piquée dans la gueule du vif ou du poisson mort. On adjoindra à cette tête plombée un bas de ligne court terminé d’un triple qu’on piquera derrière la dorsale du vif. Aucune animation n’est requise, il suffit de descendre le montage près du fond et de suivre celui-ci grâce à la dérive du bateau. On arrive à sentir l’énervement du vif lorsqu’on approche des sandres et la touche est souvent violente.

Comment pêcher le sandre au mort manié

Cette technique qui a fait la gloire des années 80 et 90 demande une canne assez spécifique dans le sens où elle doit être très résonnante pour bien ressentir la touche. Il s’agit d’utiliser un petit poisson mort et le l’installer sur une monture particulière. Le but sera de lancer, prendre contact avec le fond et animer ce poisson mort de façon à lui donner un semblant de vie. Assez complexe à mettre en œuvre pour le profane, elle demande une animation subtile basée sur des petits mouvements du poignet, l’irrégularité dans le mouvement est la règle et le contact avec le fond nécessaire pour bien prospecter son poste.

Comment pêcher le sandre à la tirette

Une technique tombée en désuétude qui fut pourtant la star des années 90 et qui est d’une efficacité rare dans le sens où on prospecte énormément de terrain. Cette technique de mande une canne rapide et sensitive, équipée d’un scion plein en fibre de façon à détecter la moindre touche. Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une pêche en plombée où le pêcheur tire sur sa ligne et fait avancer son montage doucement sur le fond. Cette pêche très tactile demande en outre une grosse provision de vifs car ceux-ci résistent mal aux lancers nombreux et appuyés.

Quand pêcher le sandre?

Pour des raisons d’éthique on éviter de pêcher le sandre sur ses frayères au printemps où grappiner un mâle sur son nid n’est pas glorieux. On pourra chercher les femelles ayant pondus un peu plus profondément sans trop s’éloigner de la zone des frayères. Cette période dure en moyenne 15 jours à trois semaines durant lesquelles il vaut mieux éviter les bordures. Plus tard en été le sandre adopte un comportement lucifuge lorsqu’il chasse, il préfère les extrémités de la journée pour être actif et bien qu’on puisse le voir en plein midi prendre le soleil ce n’est pas à ce moment qu’il mordra. Le sandre est comme les autres carnassiers et il se positionne là où il pourra trouver facilement de la nourriture, c’est donc souvent près des bancs de vif en été qu’on le trouvera. Il apprécie aussi les écrevisses et les zones d’éboulis un peu profondes sont toujours bien pourvues en sandres. A l’automne et en hiver, il va suivre le positionnement de ses proies et gagnera le plus profond où seule la verticale permettra de bien le pêcher. En lac de barrage cherchez le près des cassures où il apprécie se tenir. En fleuve ou rivière, en fosse profonde en temps normal sauf en temps de crue où le courant le pousse à gagner la bordure souvent dans moins d’un mètre de fond.

Où pêcher le sandre ?

Son biotope de prédilection est le lac de barrage où il prospère. Comme il n’apprécie pas trop les herbiers, il laissera cette zone aux brochets en étang et se développera sur les plans d’eau à fort marnage automnal qui empêche la pousse des herbiers. En lac de barrage on pourra le trouver partout en fonction de la saison, en étang il appréciera la zone la plus à l’ombre et la plus profonde. En rivière et fleuve il pourra se trouver partout en début de saison puis recherchera les zones oxygénées en été avant de rejoindre plus tard les fosses et les abords des ouvrages d’art. Les ports situés sur le cours des fleuves et des rivières navigables, s’ils sont autorisés à la pêche sont des postes formidables tout comme leurs entrées ou les darses. Si vous prenez un sandre sur un poste, insistez car il est rare qu’il soit seul, vivant en bande plus ou moins nombreuses, un sandre qui mord déclenchera l’activité de ses congénères.

Le matériel nécessaire pour pêcher le sandre

Le sandre se pêche le plus souvent en spinning avec une canne nerveuse capable de bien vous faire ressentir les touches parfois subtiles. Du bord une canne de 2.4m est parfaite alors qu’en embarcation on s’équipera d’une 2m qui est largement suffisante. Pour la plupart des techniques aux leurres, une canne de puissance ML à M sera pertinente, il n’y a que pour le drop shot qu’il vaut mieux avoir une canne dédiée à cette technique. Au sujet du moulinet, un bon tambour fixe en taille 2500 sera parfait, on le garnira avec une tresse fine en 8 brins ou en 12 brins avec un diamètre de 0.12mm minimum. N’oubliez pas d’abouter à cette tresse une pointe en fluorocarbone pour la discrétion et surtout pour éviter à la tresse d’avoir à frotter sur le fond et de s’érailler. Le sandre est un piètre combattant en hiver mais peut vous offrir un bon combat en été lorsqu’il est à son meilleur confort thermique, ne négligez donc pas la qualité du frein de votre moulinet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page